Articles

À travers ses yeux

Le temps des fêtes approche à grands pas. Les maisons commencent à se munir de milliers de petites étoiles multicolores. Les sapins se dressent fièrement dans le salon. On est à réfléchir aux cadeaux, aux repas et gâteries que nous allons préparer. Revoir les gens que nous aimons nous réjouit, mais notre cœur s’emplit de […]

Les incontournables pour une sensibilisation à l’autisme réussie

Depuis 1984, Avril est le mois de l’autisme au Québec. Ailleurs au Canada, c’est octobre qui est consacré à l’autisme.

Pour trouver une trace d’un mois de l’autisme, il faut remonter dans les années 1970. C’est aux États-Unis que cette première édition du mois de sensibilisation est apparue. Depuis ce temps, avril est demeuré le mois de l’autisme aux États-Unis. Le Canada a choisi le mois d’octobre, mais, au Québec, ce mois concordait avec le mois de collectes de fonds de Centraide. Il aurait difficile pour les associations régionales d’amasser des fonds. En décembre 1983, la première semaine de l’autisme est mise sur pied par la Société québécoise de l’autisme (aujourd’hui Fédération québécoise de l’autisme). Elle se transforme dès avril 1984 en mois de l’autisme.

(plus…)

La pédagogie positive, vous connaissez ?

Quand j’étais toute petite, je regardais mon verre de jus de pommes se vider,

et je me réjouissais de la moitié qu’il me restait encore à boire.

Maintenant, je sais que je faisais déjà de la psychologie des solutions (=

Mon coffre à outils professionnel est rempli de mes expériences d’éducatrice spécialisée Enfance et Famille, en milieu communautaire tout d’abord, en milieu scolaire par après, au primaire, au régulier en intégration et ensuite en adaptation scolaire, au secondaire. Il s’est enrichi de la rencontre de deux psychopédagogues françaises, Isabelle Pailleau et Audrey Akoun, fondatrices de la fabrique à bonheurs, qui ont confirmé en moi qu’apprendre peut se faire dans le plaisir et la créativité… ainsi est née Sabine en couleurs : des conférences, des ateliers pour parents (im)parfaits et enfants (pas si)sages, et des formations pour les  équipes éducatives en milieu scolaire et en milieu de garde. Lire la suite

Passer une entrevue pour un emploi en éducation spécialisée

Passer une entrevue pour un emploi en éducation spécialisée

Se préparer pour une entrevue, ce n’est pas compliqué, mais angoissant. C’est surtout possible!

Ce n’est pas facile d’arriver devant un parfait inconnu et de vendre sa salade. Quand nous passons l’entrevue, cela permet à l’employeur de mieux nous connaître. Il voit si nous avons de la facilité à communiquer et à nous exprimer. Il nous fait parler de choses et d’autres pour mieux connaître nos goûts et nos aptitudes, et nous offrir de meilleures conditions de travail. Donc, l’entrevue n’a pas seulement ses mauvais côtés ! Mais il faut se préparer.

(plus…)