Marie-Claude Armstrong

Marie-Claude Armstrong

Le temps des fêtes approche à grands pas. Les maisons commencent à se munir de milliers de petites étoiles multicolores. Les sapins se dressent fièrement dans le salon. On est à réfléchir aux cadeaux, aux repas et gâteries que nous allons préparer. Revoir les gens que nous aimons nous réjouit, mais notre cœur s’emplit de joie à l’idée de voir une personne que nous n’avons pas vue depuis longtemps.

Noël est ma fête préférée. C’est certain que j’aime aussi les anniversaires de mes proches. Pour moi, Noël n’a pas de connotation religieuse. Non, je ne renie pas mes croyances, ni ma religion. J’adore cette fête pour la magie, les réjouissances, les décorations de Noël (j’avoue que c’en est presque maladif). Une fête d’amour! J’apprécie les moments que je prend pour admirer les décorations.

Dernièrement, je suis allé avec Gabriel, mon fils, au centre commercial. Nous étions en train d’admirer l’immense sapin de Noël. J’ai regardé Gabriel et ses yeux. Son regard était fascinant. Je suis restée à le contempler plusieurs minutes. Ses yeux étaient illuminés et immenses. Des étincelles en jaillissaient. Il y avait une pureté et une belle innocence dans son regard. J’aime m’y perdre.

Il ne parle pas, mais communique beaucoup avec ses yeux et son visage. Lui et moi avons souvent des conversations. Gabriel arrive à me communiquer par son regard et ses sourires. Parfois, je dois lui poser des questions fermées afin de savoir ce qu’il veut me dire. À l’occasion, il me lance des regards tellement remplis d’amour et de tendresse. À chaque fois, je me demande comment il voit et je me dis : «Oh comme j’aimerais voir le monde à travers tes yeux!». Ce doit être si pur et si magnifique!

Suite à la diffusion de la parade du Père Noël, il voulait aller le voir au centre commercial. Nous y sommes allés dans l’après-midi. Nous l’avons vu de loin. Gabriel criait de joie. Il voulait le rencontrer. Il y avait trop de monde. Le jeudi suivant, je suis allée le chercher à l’école. Il criait à la pensée d’aller voir le Père Noël. Son sourire était immense lors de la rencontre. J’étais émue, je le suis encore. Ne perds pas cette innocence et cette pureté, Gabriel!

Les enfants de bas âge ont cette pureté et cette innocence. Ils la perdent en grandissant. Mais Gabriel a 16 ans et a une paralysie cérébrale avec déficience intellectuelle. Il gardera plus longtemps cette candeur. Il me fait réaliser que souvent, nous sommes trop ancrés sur le moment présent.

Je continue de m’extasier devant un paysage, un papillon, un décor de Noël, etc. Je suis émue lors d’un spectacle d’enfants, lors du Téléthon Enfant Soleil… Gabriel me permet ces émerveillements.

Soyez connectés avec l’enfant en vous. Ursula K. Le Guin dit : « Un adulte créatif est un enfant qui a survécu. »

Que faites-vous pour garder votre cœur d’enfant?

J’aimerais vous souhaiter de belles fêtes et beaucoup d’émerveillement.

Marie-Claude 🙂
[/av_textblock]

[av_hr class=’short’ height=’15’ shadow=’no-shadow’ position=’center’ custom_border=’av-border-thin’ custom_width=’50px’ custom_border_color=” custom_margin_top=’30px’ custom_margin_bottom=’30px’ icon_select=’yes’ custom_icon_color=” icon=’ue808′ font=’entypo-fontello’ admin_preview_bg=”]

[av_team_member name=’Marie-Claude Armstrong’ job=’Rédactrice et fondatrice’ src=” attachment=” attachment_size=” image_width=” description=’Éducatrice spécialisée en milieu scolaire, conférencière et formatrice, Marie-Claude est la fondatrice de Les trésors en éducation spécialisée (le site et le groupe Facebook). Par son expérience et ses lectures, elle partage de petits trésors pour outiller les intervenants.

Elle est également mère d‘un adolescent ayant la paralysie cérébrale. Il est la source de cette passion : l’éducation spécialisée.’ font_color=” custom_title=” custom_content=” av-desktop-hide=’aviaTBav-desktop-hide’ av-medium-hide=’aviaTBav-medium-hide’ av-small-hide=’aviaTBav-small-hide’ admin_preview_bg=”]
[av_team_icon title=’Groupe Facebook Les trésors en éducation spécialisée’ link=’https://www.facebook.com/groups/tresors.eduspec/’ link_target=’_blank’ icon=’ue8f5′ font=’entypo-fontello’]
[av_team_icon title=’Courriel’ link=’info@educationspecialisee.ca’ link_target=” icon=’ue805′ font=’entypo-fontello’]
[/av_team_member]

[av_hr class=’invisible’ height=’15’ shadow=’no-shadow’ position=’center’ custom_border=’av-border-thin’ custom_width=’50px’ custom_border_color=” custom_margin_top=’30px’ custom_margin_bottom=’30px’ icon_select=’yes’ custom_icon_color=” icon=’ue808′ font=’entypo-fontello’ admin_preview_bg=”]

[av_social_share title=’Partager cet article’ style=” buttons=” share_facebook=” share_twitter=” share_pinterest=” share_gplus=” share_reddit=” share_linkedin=” share_tumblr=” share_vk=” share_mail=” av-desktop-hide=” av-medium-hide=” av-small-hide=” av-mini-hide=”][/av_social_share]

[av_comments_list av-desktop-hide=” av-medium-hide=” av-small-hide=” av-mini-hide=”]

Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

3 réflexions sur “À travers ses yeux”

  1. Marie-Jeanne Ayotte

    Bonjour,
    Wow belle article, ma façon de rester jeune est de m’intéresser a mes enfants 3 ans et 4 ans 1/2. J’essaie de comprendre leurs mondes à eux, je m’y empreigne le plus possible. Dernièrement nous sommes aller dans un parc qui était au sommet d’un petite colline. Pour ce rendre, il était exciter mais fatiguer avec leurs petites jambes. Quand nous sommes reparti, je me suis placer sur dos, les bras en croix et je me suis mis a descendre la pente en tournant, tournant…. ils ont rient et on adorés…. bizarrement la hauteur de la colline n’avais plus d’importance pour eux… c’était que le jeux de redescendre en tournant. J’adore rire aux éclats avec eux. Écouter des films pour enfants, jouer a bâtir des cabanes avec les draps!! voilà!!

  2. Quelle beau texte!! Oui cette belle candeur nous fait oublier tout le reste pour un instant. J’adore le regarder et attendre de trouver la bonne réponse avec des questions fermées puis, après quelques-unes, là, il fait un grand sourire et je sais que j’ai trouvé! ?

    Moi, pour garder mon coeur d’enfant, je passe du temps avec mes enfants et mes élèves en DI que j’aime. Aussi, je me sens légère comme un enfant lorsque je voyage car mes soucis restent à la maison. La curiosité et l’émerveillement sont au rendez-vous et, cette joie de découvrir m’amène le bonheur. ❤ Mais, malheureusement c’est éphémère, il faut revenir à la normale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Rejoindre la liste d'attente Nous vous informons que le produit arrive bientôt. SVP laissez votre adresse courriel valide ci-dessous.