Intimidation

La Loi sur l’instruction publiqueCe lien ouvre une nouvelle fenêtre. (article 13, paragraphe 1.1) définit ainsi l’intimidation : « Tout comportement, parole, acte ou geste délibéré ou non à caractère répétitif, exprimé directement ou indirectement, y compris dans le cyberespace, dans un contexte caractérisé par l’inégalité des rapports de force entre les personnes concernées, ayant pour effet d’engendrer des sentiments de détresse et de léser, blesser, opprimer ou ostraciser. »

  • Inégalité de pouvoir – Un enfant a plus de pouvoir que l’autre (du moins, c’est ainsi que les enfants en cause perçoivent la situation).
  • Gestes blessants – On adopte un comportement physiquement ou psychologiquement blessant (p. ex. injurier, insulter, menacer, frapper, donner des coups de poing ou des coups de pied).
  • Gestes directs ou indirects – Le comportement violent peut être adopté en présence de l’enfant faisant l’objet d’intimidation ou dans son dos (p. ex. plaisanter à son sujet, l’exclure, dire du mal de lui ou répandre des rumeurs à son sujet).
  • Comportement répété – Les gestes blessants se répètent, et l’enfant visé par ceux-ci a de plus en plus de difficulté à s’en sortir.

L’intimidation peut être faite par une seule personne ou par un groupe, et il en existe plusieurs formes :

  • Intimidation physique (blesser quelqu’un en ayant recours à la force physique ou à des objets) : frapper une personne, lui donner des coups de poing ou de pied, cracher sur elle ou briser ses biens personnels.
  • Intimidation verbale (blesser quelqu’un par la parole) : lancer des injures, des insultes ou des menaces et agacer.
  • Intimidation sociale (blesser quelqu’un avec l’aide d’autres personnes) : répandre des rumeurs, faire des commérages, exclure une personne d’un groupe ou la ridiculiser. Cette forme d’intimidation est plus fréquente chez les filles.

La cyberintimidation consiste en l’utilisation du courriel, du cellulaire, de messages textes, de sites Internet ou de bavardoirs pour proférer des menaces physiques ou faire du harcèlement verbal à l’endroit d’un individu ou d’un groupe ou pour le tenir à l’écart. La technologie des médias sociaux permet aux intimidateurs de demeurer anonyme lorsqu’ils diffusent à un grand public des messages ou des photos nuisibles. (Gouvernement du Canada)

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Rejoindre la liste d'attente Nous vous informons que le produit arrive bientôt. SVP laissez votre adresse courriel valide ci-dessous.