Stimuler l’accès lexical en célébrant la St-Valentin

Le langage peut être stimulé de 1001 façons. On nous montre à stimuler le langage de nos petits de façon générale, à travers le quotidien. On répète les mêmes mots. On pointe les objets. On donne des consignes. Mais qu’en est-il lorsqu’une difficulté précise est vécue par mini? Qu’est-ce qu’on fait quand il sait ce qu’est une carotte, mais qu’il répond « Une orange! », à la fameuse question « C’est quoi, ça? ». Qu’est-ce qu’on fait quand son vocabulaire est assez développé pour son âge, mais qu’il ne parvient pas à aller chercher le bon mot dans sa tête?

L’ accès lexical désigne la capacité à retrouver un mot en mémoire pour l’exprimer à un moment précis. Des difficultés d’accès lexical peuvent s’exprimer à l’oral, comme à l’écrit. On fait souvent référence à ce genre de difficultés par l’expression « avoir le mot sur le bout de la langue ».

Stimuler l’accès lexical

L’accès lexical permet, comme son nom l’indique, d’accéder au lexique (aux mots). Quand on n’y parvient pas, on remplace souvent le mot par un autre. Que ce soit un mot de même famille (un légume pour un autre) ou un mot de remplacement plus vague (ici, là, la chose, l’affaire). Cette difficulté peut rendre le discours moins cohérent, moins facile à comprendre. Il peut manquer de précision et même créer de la frustration chez celui qui tente d’utiliser le bon mot. Alors, comment est-ce qu’on peut stimuler l’accès lexical?

On peut le faire de plusieurs façons. L’orthophoniste est plus spécialisé en la matière, mais on peut faire notre bout de chemin, à la garderie ou à la maison, pour donner des outils à l’enfant. Voici donc une activité à réaliser sous le thème de la St-Valentin. Vous pourrez l’intégrer dans votre planification mensuelle, si le cœur vous en dit. Si vous souhaitez l’utiliser avec votre enfant à la maison, vous pourrez aussi reproduire l’activité à tout moment en changeant simplement le thème.

L’une des façons de stimuler l’accès lexical est en faisant le jeu de la devinette. Ce jeu peut être un peu plus complexe pour les petits de la garderie, mais très faisable. Il suffit de leur montrer comment faire, graduellement. Le portrait habituel de la devinette se fait en 4 étapes : catégorie, description, utilité, endroit. Je commence toujours en stimulant une étape à la fois. Ici, nous stimulerons l’utilisation des catégories.

Jeu de la devinette

Nom de l’activité : Ce que j’aime

Objectif principal : Identifier les catégories (accès lexical)

Objectifs secondaires : Développer la connaissance de soi ainsi que le vocabulaire

Matériel : Jouets, bacs, images de catégories, musique, petits cœurs en papier et papier collant

Préparation et déroulement : L’éducatrice/TES/maman sélectionne un nombre d’objets qui représentent ce qu’elle aime. Elle colle de petits cœurs dessus et elle les cache dans un local/une pièce. Ensuite, les images de catégories (choisies en fonction des objets sélectionnés) sont collées sur les bacs. Si vous en avez, vous pouvez aussi utiliser des mini meubles de rangement vendus au magasin du dollar. Ils ont de petits tiroirs qui imagent bien les « tiroirs (catégories) » qui sont dans notre tête. Elle invite par la suite les enfants à se joindre à elle au centre de la pièce. Elle explique le jeu aux enfants. Quand elle partira la musique, les enfants iront à la recherche des objets, animaux, aliments qu’elle a choisis. Ils pourront les identifier grâce aux petits cœurs collés dessus. Lorsqu’un enfant en trouve un, il dira simplement : « Trouvé! », puis la personne en charge arrêtera la musique. Tout le monde se réunit alors au centre pour nommer l’objet et aller le placer dans le bon tiroir/bac. Une fois réussi, on recommence jusqu’à ce que tous les jouets aient été trouvés. On peut poursuivre l’activité en demandant à chaque enfant d’identifier à son tour un objet qu’il aime, puis de le mettre dans la bonne catégorie. On peut le faire en rappel d’activité, à un autre moment de la semaine, pour stimuler à nouveau et garder l’apprentissage bien en mémoire.

Le même jeu peut être reproduit sous d’autres thèmes. On peut utiliser des images au lieu des objets et les mettre dans des œufs de Pâques en plastique. On peut mettre nos chapeaux de pirates et chercher les dollars sous lesquels des images sont collés. Il suffit de laisser aller son imagination!

Au quotidien, plusieurs jeux sont déjà offerts pour stimuler l’accès lexical au quotidien, sans trop d’organisation. En connaissez-vous?

D’autres trouvailles : Langage

Vicki Andrade

Collaboratrice

T.E.S. attirée par le différent et le hors norme. Amoureuse de la danse, du cheminement personnel, de l’intense et du zen. Experte en magie des mots.

Vicki Andrade est éducatrice spécialisée depuis 2010. Déjà, elle débute sa carrière en psychiatrie légale à l’Institut Philippe Pinel de Montréal, tout en complétant un certificat en gérontologie à l’UDeM. Cette expérience lui permet de travailler avec des gens grandement malades atteints entre autres de schizophrénie et de trouble de personnalité limite. En 2015, elle décide d’expérimenter le domaine scolaire. Elle débute en même temps sa carrière au privé, en complétant un AEC en langage et quelques formations par des orthophonistes. Elle travaille dans principalement dans les garderies, mais aussi à domicile et en clinique. Elle y trouve enfin un emploi qui la passionne et qui lui donne envie de développer des projets. En 2017, elle démarre son entreprise, Le Mot Magique, qui se spécialise en stimulation du langage. Aujourd’hui, elle déborde de créativité et souhaite informer et outiller les parents ainsi que les intervenants.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *