Soutien pour intervenants | Site de ressources psychosociales pour les intervenants

Kaël – Le trouble du spectre de l’autisme

Kaël

Kaël

Intervenant

Rebonjour à vous,

J’espère que vous allez tous très bien.

 

Aujourd’hui, j’avais envie d’écrire sur le trouble du spectre de l’autisme (TSA) !

LE TSA

Qu’est-ce que l’autisme ?

L’autisme est un trouble du développement neurologique qui cause quelques atypies au niveau de la communication avec autrui et au niveau des comportements stéréotypés.  

Plus spécifiquement, les difficultés pourraient être les suivantes :

  • Au niveau communicationnel :
    • Écholalie (répétition de mots) ;
    • Une difficulté avec le langage oral ;
    • Un manque de réciprocité sociale ;
    • Des difficultés à comprendre le langage non verbal d’autrui ;
    • Une non-réponse lors de l’appel de son nom ;
    • Une prise d’accents venant d’une autre ethnicité ;
    • Des difficultés avec le contact visuel ;
    • Une dissociation lors d’émotions fortes ou, au contraire, un grand ressenti ;
    • Des difficultés avec les normes sociales de base ;
    • Une indifférence envers autres ;
    • Peut sembler avoir peu d’empathie ;
    • Semble préférer être seul ;
    • Fait des crises ;
    • Difficultés à reconnaitre ses émotions et celle d’autrui ;
    • Difficultés en amitié et en amour…etc.
  • Au niveau des comportements stéréotypés :
    • Chantonner un son ;
    • Battre des mains (flapping) ;
    • Balancer son corps (rocking) ;
    • Se frapper ;
    • Se mordre ;
    • Se pincer ;
    • Se craquer le corps ;
    • Se ronger les ongles ;
    • S’assoir par terre dans un racoin ;
    • Présence d’intérêts particuliers ;
    • Autostimulation ;
    • Avoir des objets sensoriels pour aider au quotidien : couverture lourde, coquilles, objets mous pour mâcher (chewy), objets sensoriels…etc.)
  • Au niveau des comportements autres :
    • Besoin de sécurité ;
    • Besoin de routines et de rituels ;
    • Difficulté marquée au niveau du changement (imprévus et surprise) ;
    • Présence d’hypersensibilité sensorielle ou hyposensibilité sensorielle ;
    • Difficulté au niveau de l’équilibre ;
    • Difficulté avec la coordination des mouvements ;
    • Dyspraxie ;
    • Difficulté au niveau de la digestion (métabolisme rapide ou lent) ;
    • Ne pas avoir la sensation d’être rassasié ou n’avoir jamais l’impression d’avoir faim.

De plus, plusieurs comorbidités peuvent être associées au TSA (anxiété, phobie sociale, insomnie, dépression, idées suicidaires, déficience intellectuelle, retard global par rapport à la grille d’une personne typique : TDA/H, SGT, Pica…etc.)

 

Quelles sont les causes de l’autisme ?

Tout d’abord, LES VACCINS NE DONNENT PAS L’AUTISME.

Ensuite, les causes de l’autisme sont encore inconnues, et sont, sans surprise, un sujet de débat. Les hypothèses seraient que l’autisme est causé par des causes génétiques (parent porteur du gène, anomalie génétique, mutation d’un gène…etc.), des causes neurologiques (surabondance de synapses qui causeraient potentiellement un ralentissement d’élimination normal de connaissances dites inutiles), et/ou des causes environnementales (exposition à certaines molécules durant les premiers moments de la vie).

 

Quels sont les niveaux de l’autisme ?

Il existe trois niveaux au TSA.

Niveau 1 : Nécessitant de l’aide (haut niveau de fonctionnement en société)

Niveau 2 : Nécessitant de l’aide importante (surveillance et accompagnement)

Niveau 3 : Nécessitant de l’aide continue (24 heures)

 

Cependant, l’autisme reste un spectre et quelqu’un peut se retrouver entre deux niveaux. Pour vous donner une idée, je suis diagnostiqué niveau 1 concernant mes comportements stéréotypés, et niveau 2 dans mes habiletés sociales.

Je ne suis donc pas considéré comme un autiste de haut niveau de fonctionnement en société.

 

Une désorganisation autistique c’est quoi ?

Une désorganisation autistique n’est pas un caprice ! Au contraire, c’est le résultat d’inconfort, d’incompréhension et/ou d’une surcharge sensorielle.

 

Il existe deux types de crises autistiques :

  1. Le shutdown
  2. Le meltdown

-Le shutdown (le avant crise)

Ce type de désorganisation fait office de défense contre les agressions sensorielles. Pour une personne autiste, les shutdown sont horribles. Ainsi, ils causent des maux physiques et mentaux impossibles à repousser. Ce shutdown, par analogie, est comme si un ordinateur essayait de redémarrer, mais il en est incapable parce qu’il n’a pas assez d’énergie. Durant cette crise, la personne autiste adopte des comportements de ‘’base’’, par exemple : faire de courtes phrases (parfois incohérentes), se retirer et être seul, répondre par oui ou par non, avoir de la difficulté à comprendre des consignes simples, faire de l’écholalie, faire du flapping etc.

COMMUNIQUER ORALEMENT n’est pas recommandé, puisque la personne autiste ne peux pas verbaliser comme elle le voudrait, ce qui peut causer de la frustration.

 

-le meltdown (l’explosion)

Ce type de crise arrive lorsque la personne autiste n’arrive pas à arrêter le shutdown. Le résultat ? Il explose! Les manifestations sont difficiles à regarder et parfois très violentes (des hurlements, de la colère, violence contre soi-même, violence contre les objets, violence envers autrui…etc.).

COMMUNIQUER ORALEMENT OU VOULOIR CALMER À L’AIDE D’UN CÂLIN C’EST NON !

Quelques statistiques (Fédération québécoise de l’autisme)

-Au Québec, le taux de prévalence est en constante augmentation : il est estimé aujourd’hui à environ 1,5%.-Au Canada, l’estimation de la prévalence de l’autisme, incluant les enfants et les adultes, est de 1 sur 94.

 

 

 

-Dans le monde, les études les plus récentes estiment que le taux de prévalence des personnes autistes varierait entre 90 et 120 individus sur 10 000, soit environ 1% de la population.

 

 

 

-Kaël 

 

 

Partager :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

2 réflexions sur “Kaël – Le trouble du spectre de l’autisme”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Kaël

Kaël, mon histoire

Bonjour, je suis un homme de 20 ans. Je suis autiste, anxieux et gay. Je viens vous raconter un bout de mon histoire atypique.

Rejoindre la liste d'attente Nous vous informons que le produit arrive bientôt. SVP laissez votre adresse courriel valide ci-dessous.

Tirage le 30 novembre 2022

:
:
:

Indice : Problématiques