L’approche « Check and Connect »; une intervention globale pour accroître l’engagement scolaire des élèves (3e article de 3)

La prévention du décrochage scolaire se veut toute une orchestration en soi…  Aucun jeune ne se lève un mardi matin, à 16 ans, et se dit « À matin, j’ai le goût de lâcher l’école! » !!  On s’entend pour dire que le processus du décrochage scolaire s’échelonne habituellement sur une longue période de temps et prend sa source dans des facteurs multiples.

 

Que l’on parle de facteurs socioéconomiques (pauvreté, l’isolement, liens école-famille, écart des valeurs école-famille…), de facteurs institutionnels (relation enseignant-élève, climat et pratiques de l’école…), de facteurs familiaux (pratiques éducatives, santé, structure…), de facteurs interpersonnels (rejet des pairs, pairs déviants, conflits…) ou de facteurs individuels (compétences cognitives, affectives, habitudes de vie…), le phénomène du décrochage scolaire est souvent le résultat d’un enchevêtrement complexe de causes possibles, la finalité d’un long processus de désengagement.

 

Pour être en mesure de prévenir de manière efficace le décrochage scolaire, il est donc  essentiel d’en connaître les causes, de pouvoir cibler celles qui sont modifiables et de trouver les interventions les plus efficaces pour le faire.  Il faut aussi être capable de mesurer la qualité de la mise en action des moyens et d’en évaluer l’efficacité.

Comme les causes sont multiples, il importe de travailler en prévention sur plusieurs d’entre elles, simultanément.  De plus, pour être efficaces, les interventions se doivent de renforcer le potentiel d’adaptation de l’élève et le potentiel éducatif (de la classe, de l’école, de la communauté) en même temps.

 

En tenant compte de ces principes, l’approche « Check and Connect » cible principalement quatre (4) déterminants modifiables dans ses interventions:

 

1- Le niveau d’engagement de l’élève

2- L’encadrement et les pratiques éducatives à l’école

3- Le soutien scolaire offert à la maison

4- L’accessibilité des ressources communautaires

 

Pour se faire, « Check and Connect » se base sur 4 principales composantes:

 

1- LE MENTOR: C’est l’élément primordial de l’approche.  Le mentor crée un lien significatif avec l’élève, il lui valorise l’importance de l’école, offre un soutien à la famille et agit en guise de pivot entre l’élève, son milieu scolaire, sa famille et les autres intervenants impliqués.

Via une approche cognitivo-comportementale, il travaille aussi au niveau de la résolution de problèmes, il procède au monitorage des données, favorisant ainsi les succès scolaires, il répond aux besoins individuels du jeune, tout en lui créant un réseau de soutien.  Le mentor doit pouvoir offrir au moins 1 heure de soutien à l’élève, par semaine et ce, pour une durée d’au moins 2 ans.

 

2- LE « CHECK« :  C’est le système de monitorage des attitudes d’engagement privilégié dans l’approche.  Les comportements observés se divisent en deux principaux secteurs; la discipline et les apprentissages.  Le mentor utilise donc 2 feuilles de monitorage lors de ses rencontres avec l’élève.

La première feuille -remplie par l’enseignant- consiste à monitorer ses retards (motivés ou non), ses absences (motivés ou non), ses retraits de classe, ses retenues ou ses suspension et ce, de manière quotidienne, via une feuille à cocher.

La seconde touche aux attitudes attendues en classe, soit de posséder tout son matériel, d’écouter attentivement les consignes, de se mettre au travail sans perdre de temps, de s’appliquer dans son travail, de demander de l’aide aux besoin, de faire tous ses devoirs et de les faire selon les exigences.  Quatre colonnes sont utilisées pour qualifier chacune des attitudes, allant de « jamais » à « tout le temps ».  Les avertissements pour indiscipline en classe et autres sanctions sont aussi monitorés.  Cette feuille est aussi remplie de manière hebdomadaire.  Ce « Check » permet d’offrir une intervention immédiate et adaptée au niveau d’engagement de l’élève, de lui faire prendre conscience de sa réalité scolaire et d’assurer le lien entre le mentor et les enseignants.  Les parents sont aussi informés régulièrement des résultats de ce monitorage.

 

3-  LE « CONNECT« :  La composante « Connect » fait référence au lien que crée le mentor avec l’élève et aux interventions qu’il réalise auprès de celui-ci, de sa famille et de son environnement social.  Selon les besoins du jeune, deux (2) principaux niveaux d’intervention sont offerts.

D’abord, il y a l’intervention de « base« ; lors des rencontres avec l’élève, une rétroaction est faite concernant sa feuille de monitorage, suivi d’un message sur la promotion de la réussite scolaire et d’un travail fait au niveau de la résolution de problèmes.  La structure des rencontres suit un certain canevas, mais la façon de l’animer, de l’apporter, demeure à la discrétion du mentor!

Ensuite, nous entrons dans l’intervention dite « intensive« ; ce niveau d’intervention est offert lorsque le jeune présente des attitudes d’engagement dénotant un risque élevé de désengagement scolaire.  Il peut s’agir, par exemple, de lui offrir des services de soutien scolaire plus soutenus et individualisés (ex: aide aux devoirs, récupération, tutorat…), des services en lien avec ses problèmes sociaux, comportementaux (ex: alternative à la suspension, groupe d’habiletés sociales, contrat de comportement…) ou même lui offrir un soutien en ce qui a trait aux aspects récréatifs et communautaires (ex: participation aux activités parascolaires, groupe de soutien, emploi d’été…).

 

4- LE PARTENARIAT AVEC LA FAMILLE:  Il s’agit d’une composante-clé du programme…  En effet, les parents sont considérés comme étant des collaborateurs importants, ayant un rôle complémentaire à jouer.  Il importe donc de développer avec eux une relation de confiance, toujours dans le but de favoriser la réussite scolaire du jeune.  Les principaux objectifs de ce partenariat visent à créer des relations constructives avec la famille, à améliorer la communication entre l’école et la maison, à encourager les parents à s’impliquer dans le suivi scolaire de leur enfant, à améliorer le soutien scolaire à la maison, à répondre aux besoins et aux questions des parents et à jouer un rôle « pivot » avec les autres ressources impliquées.

 

En conclusion, tout intervenant œuvrant dans le milieu scolaire utilise -plus ou moins directement- de techniques d’intervention s’inspirant du programme « Check and Connect » auprès de leurs élèves.  Le programme, quant à lui, permet un dépistage précoce des jeunes à risque de désengagement, une meilleure compréhension du processus de désengagement scolaire, un suivi individualisé et personnalisé aux besoins de l’élève, de sa famille et de son environnement, un arrimage des services et il permet d’agir en prévention et en intervention.  C’est un bel atout à avoir dans sa manche en tant qu’intervenant en milieu scolaire, tant au primaire qu’au secondaire.

 

Il m’a fait grand plaisir de vous faire découvrir le merveilleux programme avec lequel je travaille depuis 2010, via mes trois (3) billets dans ce blogue!  En espérant qu’ils vous ont inspiré d’une quelconque manière!

Je demeure disponible pour répondre à vos questions ou à vos commentaires!

Au plaisir,

Tanya

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *